top of page
Rechercher
  • reboot116

L'impact des banques sur le climat

Dernière mise à jour : 24 mars 2022

Le service bancaire va bien au delà des conversations avec ton conseiller ou de tes retraits au distributeur. Comme on te l'apprend dans notre lexique des enjeux environnementaux, un bon bilan carbone d'une entreprise doit prendre en compte le scope 3, les émissions indirectes en amont et en aval comme les investissements et financements d'une banque. Tu t'en doutes, le scope 3 de BNP, Crédit Agricole, BPCE, Société générale & Cie est donc très significatif.

L'empreinte carbone des banques est colossale.


En prenant en compte ses émissions directes et indirectes, une banque peut émettre plus d'émissions qu'un pays tout entier. C'est notamment le cas des deux plus grandes banques françaises (BNP Paribas et Crédit Agricole) qui ont, chacune, une empreinte carbone deux fois supérieure à celle du territoire français tout entier (1).


Les 6 principales banques françaises (BNP Paribas, Crédit Agricole, Société Générale, BPCE, Crédit Mutuel, Banque Postale) atteignent 3,3 milliards de tonnes équivalent CO2 par an (2). Notre argent compte : pour un euro investi à la Banque Postale, il contribue deux fois moins au changement climatique qu'à la Société Générale. (2) Le moment est-il venu pour toi de changer de banque ?



"Carbon neutral in 2050"

De nombreuses banques ont pris des engagements théoriques sur une neutralité carbone d'ici 2050. Pourtant, depuis les Accords de Paris sur le climat, le financement des énergies fossiles par les banques n'a fait qu'augmenter.


L'évolution mondiale du financement des énergies fossiles (en $USD)


Si le second semestre de 2020 s'est montré plus calme au moment de la crise du coronavirus, le premier semestre 2020 a fait le plein de financements en prévision de cette même crise, ce qui ne reflète en rien les engagements pris précédemment.


2,5°C degrés de trop


Pour rappel :

  • Les Accords de Paris sur le Climat sont un traité international adopté en 2015 lors de la COP 21. Il concerne l'atténuation et l'adaptation au changement climatique ainsi que le financement de ces enjeux. L'accord est négocié et signé par 196 parties lors de la COP 21 à Paris. L'objectif à long terme de l'Accord de Paris est de maintenir la température moyenne à la surface de la Terre bien en dessous de +2°C par rapport aux niveaux préindustriels, et de préférence de limiter le réchauffement à +1.5°C.


Or si les banques continuent de financer les énergies fossiles à ce rythme-là, la température moyenne à la surface de la Terre atteinte d'ici 2100 sera de +4°C par rapport aux niveaux pré-industriels (2), ce qui est 2,5°C de plus que ce qui a été calculé et prévu pendant les Accords de Paris.

Le rapport Banking on Climate Chaos nous rappelle aussi que les engagements de neutralité des entreprises les plus polluantes ne sont pas au niveau du défi climatique. Par exemple, le groupe Total Energies a annoncé en 2020 viser la neutralité carbone d'ici 2050, mais seulement pour ses activités en Europe, ce qui est en totale contradiction avec le concept de neutralité carbone à l'échelle mondiale. (5)



Que faire à notre échelle ?


En tant que particulier, il est encore compliqué de faire changer les choses. Il faut impérativement que le cadre réglementaire évolue afin que les engagements théoriques des banques se reflètent dans leurs investissements afin que l'économie financée soit une économie de transition. Mais pour autant, notre épargne compte ! Comme dit précédemment, 1 euro investi à la Banque Postale contribue deux fois moins au réchauffement climatique qu'à la Société Générale. On te conseille l'application Rift qui révèle l'impact social et environnemental de votre compte en banque. L'application va te demander tes types de compte (compte courant, livret A, assurance vie...), les montants qu'ils contiennent et la banque dans laquelle tu es client. Tu auras ensuite un aperçu des secteurs financés par ton épargne et la façon dont elle est gérée. NB : Ce n'est pas lié directement à votre compte en banque, donc il n'y a aucun risque ! Rift utilise simplement une analyse par banque et par compte pour estimer l'impact de votre épargne. On peut aussi te conseiller la plateforme myfairmoney qui te guidera pour gérer tes investissements selon tes convictions. Cela te permettra aussi de décoder le jargon de la finance durable est des filtres ESG appliqués.

La première étape au changement est la prise de conscience, alors n'hésite plus ! Fais-le test.

 

Sources :


(1) : En 2018, les émissions de gaz à effet de serre de la France s’élevaient à 445 Mt de CO2 (Source : Ministère de la Transition écologique et solidaire )

- BNP en 2017 : 433 Mt de CO2 (portefeuille de crédits aux entreprises) + 156 Mt de CO2 (crédits au secteur du pétrole et gaz) (source :

- Société Générale en 2017 : 345 Mt de CO2 (portefeuille de crédits aux entreprises) + 151 Mt de CO2 (crédits au secteur du pétrole et gaz).

(Source : Page 31, annexe 2 Rapport Oxfam "Banques : des engagements climats à prendre au 4e degré" données fournies par Carbon4 Finance).



(3) : Rapport annuel Banking on Climate Chaos 2021, Reclaim Finance


(4) : Rapport annuel Banking on Climate Chaos 2021, Page 37, BIG OIL REALITY CHECK: Fossil Fuel Expansion Continues Amid Greenwashing


(5) : Vers la neutralité carbone, Total Septembre 2020, page 11.



6 vues

Comments


bottom of page